Sombre Espoir...

Publié le par Lysa ELLEBANA aux pays des merveilles

Histoire-9875.JPG

Il y a bien longtemps que je n'ai pas écris de nouvelles... Certains d'entre vous ont cependant manifesté cette envie de lire l'une d'entre elles. En voici une toute simple et courte, sortie de mon imagination "drôlesque"!

J'espère que cela vous plaira en tout cas?

Bonne Lecture!!

autumn8

C'était une nuit noire, où le ciel était au clair de lune, et où le froid et la pluie, divaguaient sans remords dans les rues d'une ville tristement endormie.

Seul le silence, murmurait au travers des murs.... Quoiqu'une légère brise venait rompre par intermittence, le bruit sourd de cette cité emplie de mystères, aussi pesants que étranges.

Pas un chat à l'horizon, pas une ombre au tableau, juste une ville fantôme, où flottaient sans pudeurs quelques feuilles tombées, ici et là par hasard, et quelques rares volatiles téméraires, rôdant tels des vautours, aux aguets d'une proie insouciante, sous peu livrée à leur merci.

Derrières des portails de fer forgé, des grilles aux pics d'argent aiguisés, se dressaient, de grands manoirs aux fenêtres de rideaux teintés, arborant fièrement leurs allures de maisons hantées.

Ne me demandez ni pourquoi, ni comment, j'en suis arrivée là... Je ne me souviens pas de grand chose, juste d'une route où pendant des heures durant, j'ai marché, l'esprit hagard et perdu.

Et puis, après ces longues heures de marche, je me suis retrouvée prise au milieu de ces rues, cherchant désespérément à trouver sur ma route, quelqu'un ayant le pouvoir de me sortir de ce labyrinthe fou et tordu...

Une bonne âme, errante et désinvolte??... Un farfelu un peu abrupt, mais à la parole sage??... Enfin que sais-je??...

Mais plus j'avançais, plus ce petit monde lugubre s'enfermait autour de moi, comme un cauchemar, où nulles prières, ne puissent vous sortir de là, vous dénuant de tout à contrecoeur...

Et puis ce sentiment grandissant.... Celui de se sentir observée au moindre faits et gestes, de sentir ces regards pressants et oppressants, derrière ces grands carreaux, qui à mes vifs coups d'oeil, s'empressaient de se cacher derrière leurs étoffes livides....Des yeux de voyeurs, n'agissant que dans l'intérêt de rassasier leur propre curiosité, et satisfaisant leur égo démesuré jusqu'à satiété.

Je me tenais là, debout au milieu de ces rues, transie par le froid et la peur, mais surtout par l'incertitude de mon devenir, par cette incapacité d'agir...

Tout, autour de moi me semblait être de mauvaise augure...

Tout, était signe de mauvais présages...

Le ciel qui se dévoilait, ou les nuages qui le couvraient... Le silence assourdissant, ou la chouette qui hululait... L'air inodore, ou les fragrances du jasmin....

Tout, m'effrayait....

 Pourtant mes pas, m'amenèrent là où je ne les espéraient pas...

Devant une grande porte en bois massif, où deux grands yeux lumineux, bien que monstrueux, m'accueillirent à bras ouverts.

Je ne sais trop, ce qui me poussa à entrer....

Peut-être l'unique lueur jaillissante de cette obscurité d'extérieure?...

Et c'est ainsi que j'entrais.... Peu rassurée... dans l'antre d'une maison intrigante, aux parois de pierres chaudes, d'où l'hôte des lieux en sortit.

Il me tendit timidement aux primes abord sa main, avant de me laisser transparaître son visage, puis tout son corps. Face à moi un homme tout vêtu d'argent se présenta, la silhouette parfaitement sculptée, le sourire délicatement dessiné, et le regard doux et rassurant, presque envoûtant....

De longues minutes passèrent, ou l'un comme l'autre, nous nous observèrent, non pas comme deux inconnus, mais comme deux êtres qui se retrouvèrent, stupéfaits et heureux de s'être enfin trouvés.

 

Histoire 9988

Histoire 9906

Histoire 9915

         Histoire 9904    Histoire 9975

Histoire-9526.JPG

 Histoire-9878.JPG

 

 

Histoire-9894.JPG

Histoire-9866.JPG

Histoire 9916

Histoire-9883.JPG

Publié dans Contes & Histoires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

suzanne 25/04/2012 20:30

Bien que s'intitulant "sombre espoir" ce post m'a amusé et loin de m 'attristé un malicieux sourire a détendu mon visage trop sévère. A mon tour j'eus envie de me faufiler au travers des méandres
et me fondre dans la nuit pour une ballade sans nul doute reposante.